Agissons pour notre planète

English version


SoniSonia Colasse, The Adventures of Enzo, Global Education Magazinea Colasse

Author the children bilingual book: “The Adventures of Enzo”

e-mail: soloinfinity.ws@gmail.com

website: www.soloinfinty.com/enzo

Enzo, global education magazine

La pollution de l’air a des effets variés sur la santé et sur l’environnement ; c’est un phénomène mondial. 
Enzo qui a cinq ans découvre jour après jour, comment bien s’organiser pour que sa terre et celle de ses copains soit saine !
 Il apprend que dans le chauffage, les fumées des usines ou dans les gaz produits par les véhicules, s’évaporent des solvants et des hydrocarbures qui sont à l’origine de la pollution de l’air. 
La pollution de l’air peut atteinte notre qualité de vie et notre santé.
 Elle est aussi néfaste pour l’environnement et le climat. La pollution existe surtout dans les grandes villes ou les lieux industriels. Depuis quelques années, on constate une amélioration sensible de la qualité de l’air et de certaines pollutions. Mais aujourd’hui la plupart d’entre nous sont exposés à la pollution des automobiles et des transports routiers. Dans l’espace, la qualité de l’air varie. Elle est assez bonne dans les endroits protégés et les lieux où la circulation est faible. Elle devient mauvaise lorsque l’on se trouve dans une zone de circulation automobile importante. D’autres facteurs peuvent influer sur la qualité de l’air. Il s’agit par exemple des conditions météorologiques. 
L’air est indispensable à la vie, Enzo le sait bien, mais il peut avoir des effets nocifs si sa qualité est mauvaise.
 Enzo vit en Californie du Sud ou la pluie se fait rare, la terre est sèche et les températures sont élevées. Dans sa ville, les gens utilisent leurs voitures au lieu de leur bicyclette. Quand il se promène dans les rues, il est à la hauteur des pots d’échappement, il reçoit les mauvaises fumées de la voiture et il tousse souvent. Il avale donc des solvants et hydrocarbures nocifs à sa santé. Il lui arrive de se cacher derrière le dos de sa maman quand il attend sur le trottoir à la hauteur des passages cloutés pour ainsi se protéger de ses gaz. 


Enzo et ses parents doivent suivre des règles contre les incendies.
 

Sa maman veille en premier lieu à la sécurité de ses appareils électriques afin d’éviter tout risque d’inflammation, notamment l’hiver où l’on dénombre davantage d’incendies dans les maisons dûs au matériel de chauffage, une large cause d’incendie. Pour plus de sécurités contre les incendies, on peut également se munir d’une alarme anti-incendie ou d’un extincteur. Chez Enzo, il y a une alarme dans chaque pièce de la maison. Même si cela semble évident, il ne faut pas oublier que parmi les appareils présentant des risques d’incendie se trouvent les chauffages et les cheminées. Ces dernières doivent être ramonées au moins une fois par an afin d’éviter que la vieille suie ne prenne feu dans le conduit. Les chauffages à gaz doivent également faire l’objet d’entretien et de surveillance. La majorité des incendies mortels ont lieu pendant la nuit. 
C’est pourquoi, Enzo recommande de bien faire attention à quelques objets de la maison, le sapin de Noël, à ne pas mettre trop près de la cheminée.
 Les bougies parfumées ou non doivent être placées en hauteurs et utilisées avec prudence. Il est préférable de les éteindre au lieu de les laisser se consumer elle-même. On déconseille de fumer au lit, car la cigarette d’un fumeur qui s’endort peut créer de grands ravages. Mais Enzo est rassuré, ses parents sont non-fumeurs ! 

On le voit désormais presque chaque année les incendies ne proviennent pas seulement de l’intérieur de la maison, mais de l’extérieur, surtout dans le sud de la Californie, ou lorsque le climat d’un pays est particulièrement sec et que le vent souffle. En Californie, la terre est dure, les plantes sont sèches et prennent très vite feu. On recommande de couper les arbres trop proches de la maison.
Les parents d’Enzo veillent également à bien débroussailler pour éviter de faciliter la propagation d’un incendie.
 De ramasser les feuilles sèches et d’arroser le jardin deux fois par semaine. Enzo adore tenir l’arrosoir, il peut ainsi se mouiller pour se rafraîchir. Mais avec modération car l’eau est précieuse. En Californie, il faut économiser l’eau, il pleut rarement. Enzo prend bien modèle sur sa maman, qui ne laisse pas couler l’eau sans raison ! 
Les incendies peuvent être d’origine naturelle ou humaine, volontaires, criminels, mais la plupart sont la conséquence d’une imprudence un mégot de cigarette, un barbecue, un feu de camp.
 Enzo est né en avril 2009, une semaine après sa naissance, ses parents et lui, on dut quitter la ville quelques jours, car un incendie naturel s’était propagé. Enzo a donc bien conscience de l’importance de la vigilance en promenade dans les belles montagnes de sa ville.


Enzo and water

Enzo et l’eau.

L’eau potable propre et non polluée devient, de plus, en plus rare. La pollution chimique par des eaux usées de l’industrie et de l’agriculture, les eaux d’égouts des ménages chargées de détergents et de lessive ainsi que l’infiltration de substances toxiques ont déjà atteint la nappe phréatique. Les distributeurs d’eau sont par conséquent confrontés à des gros problèmes concernant le respect des limites de pollution admissibles. La maman d’Enzo utiles des détergents qui préserve la planète. Presque tous les repas sont préparés ou cuits avec de l’eau, les légumes et les fruits sont lavés, le café et le thé aussi sont préparés avec de l’eau. Enzo adore boire un peu de thé le matin, sa maman le prépare avec beaucoup d’amour et avec de L’ « eau potable », bouillie, mais ceci n’élimine pas la plupart des substances nocives. Elles atteignent notre organisme directement par la nourriture. Il faut donc doubler notre vigilance. 

Quelques règles pour économiser de l’eau.

À table, le soir, la sœur d’Enzo remplit un pichet au lieu que chacun aille se servir et laisser couler l’eau inutilement.
 Et pour quelle soit meilleure et bien fraîche, elle met le pichet dans le frigidaire. Sa maman fait la vaisselle chaque matin et lui apprend ainsi à remplir le bac à évier pour éviter de laisser l’eau couler. Enzo arrose les plantes de thym, les feuilles de menthe et le basilic avec l’eau de rinçage de salade. Sa maman contrôle toujours que les robinets soient bien fermé pour éviter le goutte-à-goutte dans la nuit. Enzo a deux frères et une sœur, et permet de remplir chaque soir le lave-vaisselle, il est ainsi au maximum de sa capacité avant de démarrer. La maman à Enzo a prévu un gobelet pour le lavage des dents, cela permet à Enzo de fermer le robinet et d’économiser de l’eau. La pomme de la douche d’Enzo a un débit réduit qui permet de couper l’alimentation d’eau, pendant qu’il se savonne. Chaque soir, la maman d’Enzo s’assure que la chasse d’eau est bien mise à sa place. Elle précise aussi de ne pas jeter les ordures dans la toilette comme les lingettes nettoyantes qui peuvent être très nocives pour l’environnement. Enzo s’amuse souvent à cache-cache, et sa maman le retrouve à l’intérieur du sèche-linge. Sa maman s’assure bien que la machine ne puisse pas tournenzo and trash, global education magazineer par elle-même avec un programmateur qui permet aussi de régler la température de séchage de linge pour éviter une consommation d’électricité. Elle règle le niveau d’eau de sa machine à laver en fonction de la quantité de linge qu’elle y insère. Enzo s’amuse souvent à trier le linge blanc et le linge de couleur.

Et puis Enzo aime trier les ordures ménagères. 

Chez lui, il a deux poubelles, une recyclable et l’autre pour les autres ordures ménagères. Il sait à cinq ans mettre le carton au recyclage, la poubelle de couleur bleue et mettre son pot de yaourt qui n’est pas un produit recyclable dans la poubelle marron ! 

Et vous, que faites vous pour l’environnement ?

This article was published on 5th June: World Environmental Day, in Global Education Magazine.

 

Supported by


Edited by: