MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE DE L’UNESCO, IRINA BOKOVA, À L’OCCASION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE L’EAU, LE 22 MARS 2015

UNESCO, Global Education Magazine
UNESCO Director-General, Irina Bokova, Global Education Magazine

 

 

 Message de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau 
22 mars 2015

.

.

.

Official photo, Director-General, Irina Bokova

..English version

Cette année, la Journée mondiale de l’eau se place sous le thème de « l’eau et le développement durable » et offre une occasion majeure de mettre en lumière le rôle de l’eau douce dans le programme de développement durable que les États sont en train de définir pour l’après-2015.

C’est le moment de fixer un nouveau cap, de changer les pratiques et les actions qui favorisent le développement à un coût environnemental et social considérable – pollution, déforestation, perte de diversité biologique et pauvreté urbaine croissante. Si l’on se fie aux tendances actuelles de la consommation, l’eau en général, et l’eau de qualité en particulier, seront insuffisantes pour répondre aux besoins croissants de la planète, à moins que nous ne changions radicalement la façon dont ces ressources limitées sont utilisées, gérées et partagées. Face aux demandes concurrentes, négliger ce fait rendra les décisions en matière d’allocation des ressources en eau de plus en plus épineuses. Dans un tel scénario, le risque de conflits localisés n’est pas à écarter.

Nous devons prendre des mesures concrètes pour parvenir à la durabilité à l’échelle mondiale, afin de ralentir le rythme du changement climatique. De tous les risques naturels, les catastrophes liées à l’eau sont désormais les plus destructrices d’un point de vue économique et social, touchant de façon disproportionnée les femmes ainsi que les populations pauvres et défavorisées et accentuant la pauvreté.

En 2015, s’appuyant sur l’expérience acquise dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement, les États élaboreront un nouveau programme mondial ambitieux pour le développement et définiront des objectifs concrets de développement durable. Le développement de la science, de la technologie et de l’innovation doit avoir une place centrale dans ce nouvel agenda. Il permettra d’évaluer les ressources en eau selon des techniques modernes, sur la base de systèmes d’information et de méthodes de gestion de qualité, et servira également de levier à la transition vers des modes de production et de consommation durables.

L’UNESCO s’engage à faire progresser ces objectifs à tous les niveaux, en mettant à profit sa « famille de l’eau », un atout unique qui se compose notamment du Programme hydrologique international, de l’Institut de Delft pour l’éducation relative à l’eau, du Programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau à Pérouse, ainsi que des centres et chaires de l’UNESCO spécialisés dans l’eau partout dans le monde.

L’année 2015 doit être l’occasion pour la communauté internationale d’entériner l’importance de renforcer les capacités et de partager les bonnes pratiques dans le domaine de l’eau pour construire l’avenir que nous voulons pour tous.

Irina Bokova

Irina Bokova

Director-General of UNESCO

.

Pour en savoir plus, visiter le site de l’UNESCO dédié à la Journée mondiale de l’eau 2015

You may also be interested in the article “Education on the Frontline” by Irina Bokova, Director-General of UNESCO and Honorary Member at Global Education Magazine

This article was published on 22nd March 2015, for the World Water Day, in Global Education Magazine.

Supported by


Edited by:

Enjoy Our Newsletters!

navegacion-segura-google navegacion-segura-mcafee-siteadvisor navegacion-segura-norton